"Newton n’était pas le premier au siècle de la Raison, il était le dernier du siècle des Magiciens, le dernier des Babyloniens et des Sumériens, le dernier grand esprit qui perçait le monde du visible et de la pensée avec les mêmes yeux que ceux qui commencèrent à édifier notre patrimoine intellectuel il y a un peu moins de 10000 ans." John Keynes

Les lois du mouvement de Newton

Pour Newton "le mouvement absolu est la translation des corps d'un lieu absolu dans un autre lieu absolu". Il a repris, scientifiquement, les idées de Lucrèce et des matérialistes scientifiques de l'Antiquité. Tout l'ouvrage "Principia" est basé sur la notion de mouvement absolu dans le vide : les mouvements relatifs ne sont que les mouvements relatifs de corps qui ont, véritablement, des mouvements absolus.

Les deux premières lois de Newton en latin dans l'édition originale des

Principia Mathematica de 1687.

Livre fac-similé de l'édition originale (traduction marquise du Châtelet)